Le prix de l'éthique à Jean-Marie Petitclerc

Christine Cathiard

Sujets relatifs :

,
Le prix de l'éthique à Jean-Marie Petitclerc

PRIX_ETHIQUE_JURY

© cathiard

Lors d'une cérémonie très émouvante jeudi 21 novembre, Thierry Marx a remis à Jean-Marie Petitclerc le prix de l'éthique 2013...Un homme dont le parcours époustouflant inspire le respect. Récit.

L'an dernier, c'est au cuisinier Thierry Marx que ce prix de l'éthique était remis lors du Salon des Maires. Hier, c'est donc à Jean-Marie Petitclerc que ce prix a été transmis. Connu pour ses nombreuses conférences et ses ouvrages, sur le thème de l'éducation et des actions de prévention, Jean-Marie Petitclerc est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence. Il a créé de nombreux mouvements et associations, notamment Teamville et Campobosco.

Un polytechnicien hors-norme, qui hésite entre religieux et politique

Élevé dans une famille de médecins en Normandie, il étudie au Lycée Privé Sainte-Geneviève puis intègre l'École polytechnique en 1971. À sa sortie en 1974, il hésite entre engagement religieux et politique. Très sportif, il est hospitalisé à cause d'une pratique trop intensive de l’athlétisme. Cloué sur un lit d'hôpital pendant 18 mois, il renonce à la politique.

Prêtre salésien

Par hasard, il tombe sur une biographie de Giovanni Bosco, fondateur des Salésiens. Cette période de réflexion lui permet de choisir une nouvelle voie, celle tracée par ce dernier. Devenu prêtre salésien, il suit une formation d'éducateur spécialisé et fonde un club de prévention spécialisée à Chanteloup-les-Vignes. Il dirige ensuite un foyer d'action éducative « habilité justice » qui accueille des mineurs confiés par des magistrats. Il est rappelé à Chanteloup-les-Vignes au moment des émeutes urbaines de 1991 et initie la « médiation sociale ».

Fondateur et directeur de l'association Le Valdocco à Argenteuil, directeur de l'Institut de Formation aux Métiers de la Ville à Argenteuil, il devient 'chargé de mission' au Conseil général des Yvelines. En septembre 2004, il rejoint Tassin-la-Demi-Lune, à l'ouest de Lyon, où il monte une antenne du Valdocco et reprend un atelier chantier d'insertion, ARPPE, devenue ACIRPE en 2007. Très impliqué dans le scoutisme, il est aumônier de groupes Scouts et Guides de France à Tassin-la-Demi-Lune et à Lyon.

Avec Christine Boutin

En juin 2007, il est nommé 'chargé de mission' au cabinet de Christine Boutin, ministre du Logement et de la Ville, responsable de la coordination des acteurs locaux, poste qu'il quitte début février 2009, pour se consacrer pleinement à la direction de l'association Le Valdocco, et notamment à Laurenfance, le foyer pour jeunes en difficulté ouvert à Tassin la Demi-Lune par l'association.

Depuis septembre 2009, et à titre provisoire, il est le supérieur de la communauté salésienne de l'Institution Notre-Dame des Minimes, établissement scolaire privé lyonnais. Il est également le supérieur de la communauté salésienne "Dominique Savio" de Tassin-la-Demi-Lune, et ce depuis 2004.

"Approche, accroche, accompagnement"

Lors de la remise du prix, Jean-Marie Petitclerc a évoqué des termes forts : "C'est un honneur de recevoir ce prix dans le Salon des Maires, car sans la confiance des maires, l'action n'aurait pas été possible", citant quelques maires avec qui il a travaillé. "Je n'arrive pas à la hauteur des chevilles de tous ceux qui m'ont précédé sur cette liste du prix de l'éthique".

Fidèle à son profil de Polytechnicien, Jean-Marie Petitclerc commence son discours par des...séries : "Je commencerais par une série de douze mots de clés en quatre série de trois. Première série : approche, accroche, accompagnement. L'approche éducative nécéssite du temps. Avant de prétendre accompagner un jeune, d'abord faut il apprendre à le rejoindre. Il me semble qu'aujourd'hui le véritable défi pour nous c'est de rejoindre ces jeunes, qui passent de plus en plus de temps dans une culture de l'entre-eux..."

"Jean-Marie Petitclerc est un homme vrai, et c'est avec des hommes vrais qu'on éclaire la route"

Il ajoute : "il est de plus en plus difficile de se construire. Thierry Marx, lui, a été capable d'avoir ce parcours exemplaire" Voici un extrait de son discours en vidéo :

VIDEO1_JMPETITCLERC_2013 par lettre_du_cadre
Thierry Marx lui aussi a prononcé quelques paroles lors de la remise de ce prix, visiblement très ému : "Moi je viens de ces quartiers et je m'aperçois que il n'y avait pas cette transmission par l'excellence. Quand j'ai commencé à oeuvrer pour "cuisine mode d'emploi" et "boulangerie mode d'emploi", j'ai regardé en long en large et en travers toutes les actions mené...Jean-Marie Petitclerc, vous faites partie de ces hommes qui éclairent la route et croyez-moi c'est important. Jean-Marie Petitclerc est un homme vrai, et c'est avec des hommes vrais qu'on éclaire la route...". Voici son discours :


VIDEO T MARX par lettre_du_cadre

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Accès à la culture  : une idée belge

Accès à la culture  : une idée belge

La où nous peinons à offrir des "Pass culture" permettant un accès complet et bon marché à nos musées, les Belges, Suisses et Allemand on une longueur d'avance. Peut-être pourrions-nous nous en inspirer ?Peut-être le haut...

19/10/2021 | Culture
Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Éditorial - La vraie richesse de nos territoires

Éditorial - La vraie richesse de nos territoires

Plus d'articles