Le QI ne ferait pas le génie… mais il y contribue - 3 - L’émergence d'un fait de société

Le QI ne ferait pas le génie… mais il y contribue  - 3 - L’émergence d'un fait de société

© Matthieu Louis

Les véritables hauts potentiels sont rares. Mais ça n’empêche pas chacun d’imaginer en être, pour soi ou pour ses enfants. Mais la réalité de ce que sont et vivent celles et ceux qui sont réellement concernés n’a pas grand-chose à voir avec les clichés souvent véhiculés.

Les attentes sociales sont telles en matière d'intelligence que l’appétence à un fort QI devient un danger. Un enfant s’ennuie à l’école, ne tient pas en place, pour certains parents, le verdict est évident, il s’agit d’un surdoué6. Après la réalisation du test de Wechsler, le verdict va rarement dans ce sens ! Et s’il était simplement mal élevé ? Alors que seulement 2,3 % de la population a un QI supérieur ou égal à 130, les consultations à ce sujet explosent. Précoce, Haut Potentiel ? Les petits génies capables de résoudre une équation complexe en quelques secondes font fantasmer. Chacun s’imagine rapidement le premier de la classe, un tantinet hautain qui se distingue par son vocabulaire digne d’un dictionnaire. Et voilà l’amalgame avec le célèbre Rain Man qui compte les allumettes à la vitesse de la lumière. Mais la réalité est loin de ces clichés. Non, les surdoués ne sont pas tous des cracks en maths, ni des génies. Ils peuvent faire plein de fautes d’orthographe, avoir une écriture illisible, ils ne réussissent pas tout. Ils ont même souvent une mauvaise image d’eux-mêmes.

Pas comme à la télé

Le surdoué n’est ni supérieur, ni réduit à un haut potentiel intellectuel d’autant plus qu’il n’a bien souvent aucune conscience de son état. Oui, certains sont heureux, d’autres moins. Non, ils ne ressemblent pas tous au personnage d’Audrey Fleurot, l’héroïne de la série « « HPI » aux audiences records ! Et heureusement pour eux car leur vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille : se sentir différent, exclu, sans comprendre pourquoi les autres fuient ses propres centres d’intérêt, ses réflexions et ses questionnements aux antipodes de leurs préoccupations…

L’adulte va se faire remarquer par la complexité avec laquelle il aborde les questions de son entourage.

Un enfant est dit intellectuellement précoce (dénomination officielle de l'Education nationale française jusqu'en 2019) ou à « Haut Potentiel » (QI supérieur à 130) lorsque son rythme de développement intellectuel est très supérieur à celui de son âge, il va apparaître beaucoup plus mûr ou beaucoup plus adulte dans son questionnement et sa compréhension, avec une sensibilité à fleur de peau et une immaturité affective, alors que son développement relationnel correspond aux normes de ce dernier. L’adulte va se faire remarquer par la complexité avec laquelle il aborde les questions de son entourage. C’est une différence dans la façon de penser et de gérer l’information.

L'hommage de Camus à son instituteur

La fameuse lettre de Albert Camus à son instituteur Louis Germain, peu après la réception de son prix Nobel de littérature en 1957, en est un bel exemple. Camus, d'origine très modeste, a dû le déploiement de son génie à des potentialités élevées qui furent détectées par un mentor, son instituteur, et non par le fait d'avoir appartenu à un milieu favorisé ou la culture était invitée à la table familiale jour après jour.

Une menace au travail

Dans le monde professionnel, ils sont souvent identifiés comme une menace et deviennent des cibles idéales du harcèlement moral. Et pourtant, «les surdoués disposent d'une pensée fulgurante et ont la capacité d'analyser particulièrement rapidement un grand nombre d'informations » pointe Jeanne Siaud-Facchin7 et ce, quel que soit l'origine sociale à condition d'avoir eu un milieu familial propice pour se réaliser qui, tel un jeune arbre entouré de son tuteur, a su poser des règles, des repères, afin de l’aider à grandir droit ou la chance, comme Camus, de rencontrer un mentor.

Après le déni - voire de la réprobation, surtout dans le milieu éducatif français – la surdouance fascine et à tend à l'émergence d'un fait de société

---

6 - Plus de 70 groupes Facebook consacrés aux HPI où échangent quotidiennement plus de 9000 membres.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

L'œil de la DGS : "Lettre à un vieux DG"

L'œil de la DGS : "Lettre à un vieux DG"

Elle était chargée de mission, il était son DGS. Deux décennies après, une cadre dirigeante, qui souhaite garder l'anonymat, se souvient de ce mentor qui lui a transmis le sens du service public. Un passionné, un vrai, avec ses...

07/02/2023 |
Sang peur et sang reproche

Sang peur et sang reproche

Réunion ou pas réunion : faites le bon choix

Réunion ou pas réunion : faites le bon choix

6 questions et 6 objectifs pour informer, argumenter, convaincre et persuader

6 questions et 6 objectifs pour informer, argumenter, convaincre et persuader

Plus d'articles