Le sport face aux dictatures: entre indifférence, cynisme et complicité

La Rédaction

Sujets relatifs :

On savait depuis longtemps déjà que le sport de haut niveau - celui pour lequel la compétition humaine se confond désormais avec la stratégie financière - ne jouissait guère d'une conscience sociale très développée : que des joueurs de football, de tennis ou de golf gagnent en un mois, pour taper dans une balle, ce que le commun des mortels, ou même un artiste de génie mais inconnu du public, ne gagne pas en toute une vie, en matière de salaire, ne l'a jamais véritablement dérangé.
Médiapart

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Les sénateurs Hervé Maurey et Stéphane Sautarel ont récemment présenté les conclusions de leur rapport : « Comment remettre la SNCF sur rail ? Modèle économique de la SNCF et du système ferroviaire : il est grand temps...

02/05/2022 |
Éditorial : Nouveau monde, vieilles idées

Éditorial : Nouveau monde, vieilles idées

À lire: faut-il quitter les réseaux sociaux ?

À lire: faut-il quitter les réseaux sociaux ?

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'avril 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'avril 2022

Plus d'articles