Législatives, diversité et parité

La Rédaction

Sujets relatifs :

Vingt-cinq candidats issus de la diversité seront présentés par le Parti socialiste aux législatives de juin et dix sont dans des "bonnes" circonscriptions, susceptibles d'entrer à l'Assemblée nationale, a indiqué mardi Martine Aubry, première secrétaire du PS.
"Aujourd'hui, il y a une seule élue, George Pau-Langevin qui est aujourd'hui ministre. Nous aimerions arriver à au moins 10. Pour cela, il y a 25 candidats, dont 10 sont dans des bonnes circonscriptions", a dit Mme Aubry lors d'un point presse au siège du PS.

49,5% de femmes
La maire de Lille a également fait valoir que la parité hommes-femmes dans les listes sera "autour de 49,5%. C'est extrêmement différent de ce qui se passe à droite, mais surtout ce qui est important, c'est que les femmes sont dans des circonscriptions qui sont aussi bonnes que celles des hommes".
Actuellement, "il y a 19% de femmes à l'Assemblée dans son ensemble et 26% au groupe socialiste", a noté à son côté Christophe Borgel, chargé des élections.
Le PS souhaite atteindre "entre 40 et 45% d'élues", a précisé Mme Aubry.

Diversité
Selon la liste communiquée par le PS, 23 candidats sont issus de la diversité.
Pour M. Borgel, interrogé à l'issue du point presse, les candidats suivants devraient entrer à l'Assemblée nationale: Kheira Bouziane (3ème de Côte-d'Or), Sabrina Ghallal (1ère de la Marne), Seybah Dagoma (5ème de Paris), George Pau-Langevin (15ème de Paris), Malek Boutih (10ème de l'Essonne), Yacine Djaziri (4ème des Hauts-de-Seine), Razzy Hammadi (7ème de Seine-Saint-Denis), Chaynesse Khirouni (1ère de Meurthe-et-Moselle), Kader Arif (10ème de Haute-Garonne), Hélène Geoffroy (7ème du Rhône) et Pouria Amirshahi (9ème des Français de l'étranger).

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles