abonné

Les cadres territoriaux sont-ils facteur de performance ou source de coûts inutiles ?

Aissia Kerkoub
Les cadres territoriaux sont-ils facteur de performance ou source de coûts inutiles ?

MNGMT_49171933_M © Barbara Pheby - Fotolia

© Barbara Pheby - Fotolia

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Pour réduire la masse salariale, la tentation est grande de se séparer des meilleurs cadres. Une aberration totale à l’époque où les collectivités ont d’abord besoin de talents.Face à l’équation financière difficile devant laquelle ils se trouvent, les dirigeants territoriaux vont privilégier l’optimisation de la gestion des ressources humaines pour retrouver des marges de manœuvre. Devant l’urgence des décisions à prendre par la direction générale, la tentation est grande de faire des économies par le haut.

Se séparer des meilleurs

Par le regroupement ou la suppression de directions, on s’attaque aux cadres les plus employables qui, plus tôt ils seront partis, plus vite ils auront permis à la collectivité de faire des économies de masse[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Écologie : quel impact sur l'immobilier ?

Publi-rédactionnel

Écologie : quel impact sur l'immobilier ?

D'ici à 2028, l'État français entend en terminer avec les passoires thermiques. Dès 2023, celles-ci ne seront plus considérées comme un logement décent. L'écologie prend ainsi de plus en plus d'ampleur dans le secteur de...

20/05/2022 |
Causes et conséquences budgétaires de la verticalité

Causes et conséquences budgétaires de la verticalité

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

L’arène n’a plus la cote

L’arène n’a plus la cote

Plus d'articles