Les collectivités ont désormais le droit de se pourvoir contre la presse

Christine Cathiard

Sujets relatifs :

, ,
Les collectivités ont désormais le droit de se pourvoir contre la presse

newton cradle

© Fotolia

Suite à une affaire liant le Pré-Saint-Gervais à l'hebdomadaire Le Point, les collectivités territoriales pourront désormais engager des actions en justice contre des médias, un droit que leur ouvre une décision ce jour du Conseil constitutionnel.
Les juges du Palais Royal avaient été saisis d'une QPC (Question prioritaire de constitutionnalité) par la commune du Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis) qui s'était estimée diffamée par l'article d'un hebdomadaire sur un scandale immobilier.Mais cette municipalité n'avait pu engager directement d'action en justice, à cause de l'article 47 de cette loi historique sur la presse, qui réserve au seul ministère public la possibilité de le faire en cas d'infraction de presse.La même loi énonce une série d'exceptions (personnes s'estimant diffamées, associations, institutions...). Mais les "corps constitués" (dont les collectivités locales) n'y figurent pas.La commune "soutenait que ces dispositions méconnaissent le principe du droit à un recours effectif, le principe d'égalité et le principe de la libre administration des collectivités territoriales", relève le Conseil constitutionnel dans un communiqué.
 La haute juridiction présidée par Jean-Louis Debré lui a donné raison.
Elle a jugé que "la restriction ainsi apportée" aux droits des collectivités locales "méconnaît les exigences de l'article 16 de la Déclaration de 1789" ("Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée, ni la séparation des pouvoirs déterminée, n'a point de constitution").Cette déclaration d'inconstitutionnalité prend effet ce vendredi.(décision complète sur www.conseil-constitutionnel.fr)

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

35  heures (voire moins), la lutte continue

35  heures (voire moins), la lutte continue

Plus que quelques mois pour apliquer les 1607 heurs effectives. L'État affiche sa fermeté, les collectivités cherchent des solutions… ou des échappatoires.Avec une date butoir fixée au 1er janvier prochain pour le « retour »...

22/10/2021 | Statut
Accès à la culture  : une idée belge

Accès à la culture  : une idée belge

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Plus d'articles