les déchets de chantier TP

La Rédaction

Sujets relatifs :

Les déchets détaillés ci-dessous sont les déchets dits de conception. Pour les déchets de fonctionnement, il convient de se référer aux textes réglementaires spécifiques.
- Si les déblais réutilisés comme remblai sur le même site ne sont ni considérés comme déchets (considérant 14 de la directive européenne 1999/CE/31 du 26 avril 1999 concernant la mise en décharge des déchets), ni comme extraction de carrière (décret n°2002-680 du 30 avril 2002), les déblais devant quitter le chantier sont considérés comme des déchets. L'entreprise doit pouvoir estimer cette quantité à éliminer pour vérifier :
- les filières de recyclage proches du site, pouvant recevoir ces déblais ;
- les décharges pour déchets inertes pouvant accueillir ces déchets ;
- les utilisations possibles hors emprise.
Le coût d'élimination de ces déchets doit avoir été clairement détaillé dans la réponse de l'entreprise à l'appel d'offre. Le coût de mise en décharge pour déchets inertes est entre 5 et 10 Euros/tonne et le recyclage (ou mise en centre de tri) entre 7 et 12 Euros/tonne.
- Concernant les fraisats d'enrobés bitumineux, la circulaire du 18 juin a rappelé les conditions de recyclage :

- Pour les bétons bitumineux semi-grenus destinés à être employés sous un trafic < T1 ou pour les bétons bitumineux minces destinés à être employés sous un trafic < T3, il n'y a pas d'inconvénient technique à réutiliser dans la limite de 10% des agrégats d'enrobés hydrocarbonés sans avoir à effectuer d'études préalables ;
- Dans les autres cas, l'utilisation d'agrégats d'enrobés hydrocarbonés est possible
mais nécessite systématiquement la réalisation d'études préalables afin d'assurer la qualité requise de constituant et de formuler le mélange.
Toutefois, les études permettant d'étendre les possibilités de recycler les enrobés (technique à froid ou à chaud) doivent être encouragées afin de limiter au maximum la mise en décharge de ce type de déchets. On peut noter le programme de travail du LCPC de Nantes sur le " recyclage et les matériaux non conventionnels ". Pour comparaison, le coût d'élimination de fraisats d'enrobés est estimé à :
- environ 10 Euros/tonne pour le recyclage ;
- environ 30 Euros/tonne pour la mise en décharge pour déchets ménagers et
assimilés ;
- environ 200 Euros/tonne pour la mise en décharge pour déchets dangereux.
- Concernant les enrobés contenant du goudron, leur classement comme déchets dangereux leur interdit la mise en décharge pour déchets inertes.
Toutefois, considérant leur risque d'émission de polluants équivalent à celui d'un déchet non dangereux, ils peuvent être mis en décharge pour déchets ménagers et assimilés (souvent utilisés pour renforcer les chemins de la décharge).
- Concernant les bétons de démolition d'ouvrage d'art et de technique blanche, ils peuvent être considérés comme les bétons de démolition du bâtiment. Il convient alors de vérifier les filières de recyclage (concasseurs) proches du chantier.
Le coût du recyclage (autour de 10 Euros/tonne) est souvent mis en avant par rapport à la mise en décharge (entre 5 et 10 Euros/tonne) ou l'achat de granulat naturel. Il faut toutefois relativiser cette comparaison compte tenu des coûts de transport des granulats naturels et du médiocre maillage des décharges pour déchets inertes

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles