abonné

Les dépenses de personnel des collectivités ralentissent… souvent grâce à l’État

Nicolas Braemer

Sujets relatifs :

, ,
Les dépenses de personnel des collectivités ralentissent… souvent grâce à l’État

tirelires_economies

© ullrich - adobestock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Le gouvernement met la pression sur les plus grosses collectivités pour que la progression de leurs dépenses de fonctionnement ne dépassent pas 1,2 %. La maîtrise relative des frais de personnel constatée en 2017 va sans doute les y aider.

Qu’on trouve cela injuste ou pas, ce n’est plus une nouveauté : le gouvernement continue, comme l’avait fait celui de Manuel Valls, à miser sur une participation des collectivités locales à la maîtrise des dépenses publiques. C’est le sens de la volonté de contractualiser avec les plus grandes pour l’exercice 2018, avec un objectif de limiter la croissance des dépenses de fonctionnement à 1,2 %.

Coup de chance, la dernière note de conjoncture de La Banque postale montre un net ralentissement des dépenses de[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

La dernière Lettre du Cadre vient d'arriver. Au sommaire : ces déchets que nous ne préférons réduire plutôt que réduire, un énième épisode du management en temps de crise, le renouveau des instances médicales dans les...

24/06/2022 |
Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Plus d'articles