Les dir'cabs éligibles ?

La Rédaction

Sujets relatifs :

La proposition du sénateur PRG Jacques Mézard d'ajouter les membres de cabinets des exécutifs locaux à la liste des personnes inéligibles est "inconstitutionnelle, illégitime et inappropriée", a jugé jeudi une association des directeurs de cabinet.

"Votre proposition de loi est, permettez-moi de le souligner, inconstitutionnelle, illégitime et inappropriée", écrit dans une lettre à M. Mézard le président de l'Association des directeurs de cabinet des collectivités locales à direction socialiste, Roger Molkou, en lui demandant de "reconsidérer" sa proposition.
M. Mézard, président du groupe RDSE (à majorité PRG) au Sénat, a annoncé mercredi devant l'Association des journalistes parlementaires qu'il déposerait une proposition de loi pour que les membres de cabinets des exécutifs locaux soient inéligibles pendant trois ans, comme le sont actuellement certains hauts fonctionnaires comme les préfets.
Le texte de M. Mézard concerne l'ensemble des collaborateurs de maires et de présidents d'intercommunalité, de conseil général ou de région. Ces personnes seraient inéligibles dans le ressort où elles ont exercé leurs fonctions. Les collaborateurs parlementaires seraient également concernés, ainsi que ceux des députés européens.
"On nous dit qu'avec le non-cumul des mandats, c'est un renouvellement de la démocratie", avait dit M. Mézard. "Or, ce n'est pas un renouvellement de la démocratie que de remplacer des gens élus sur le terrain par nos concitoyens par des gens qui sont élus par des militants à la proportionnelle et qui sont pour l'essentiel des professionnels de la politique", avait-il jugé.
Il avait donné l'exemple de la dernière élection sénatoriale partielle, dimanche dans la Nièvre, remportée par l'ancienne directrice de cabinet du président du conseil général du département, la socialiste Anne Emery-Dumas.
jlp/rh/df

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles