Les élèves brésiliens suivis à la trace

La Rédaction

Sujets relatifs :

Depuis longtemps, nous le savons, les technologies de l'information réduisent l'espace de notre intimité. Le portable, par exemple, offre la possibilité de localiser son propriétaire mais pose une autre forme de contrainte, celle d'être dans l'obligation d'informer en permanence de ce que l'on fait ou de ce que l'on ne fait pas. Bref, la relation à l'autre (époux, patron, etc.) est devenue totalitaire.

Les écoliers n'échappent pas à cette emprise technologique. Après la Californie en 2010, le gouvernement brésilien a décidé d'encourager le placement de puces pliables sur l'uniforme des collégiens pour suivre à la trace leurs déplacements et lutter contre l'absentéisme scolaire. 20 000 d'entre eux seraient ainsi suivis à la trace, à leur insu, bien entendu. Il est vrai qu'au Brésil, l'école buissonnière est considérée comme un véritable fléau. Si cette mesure peut paraît éventuellement utile, elle ne fait que devancer ce qui nous attend à tous : des puces introduites partout et une intimité réduite à rien.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles