Les exilés fiscaux doivent-ils encore porter les couleurs de la France?

La Rédaction

Sujets relatifs :

Un jour, la Suisse remportera la Coupe Davis. Avec ou sans Roger Federer et Stanislas Wawrinka, ses deux têtes de gondole. Dans un monde où les résidences fiscales détermineraient la nationalité des joueurs, le pays de l'emmental et des placements juteux pourrait rafler le Saladier chaque année. Ce monde-là, certains députés français l'imaginent depuis longtemps, vu le nombre d'exilés fiscaux présents au top 50 de l'ATP. Il y a un an et demi, treize d'entre eux avaient déposé une proposition de loi «visant à renforcer le lien à la nation des sportifs sélectionnés en équipe de France».
20 minutes

Fiscalité: Pourquoi les sportifs s'exilent en Suisse 2O minutes

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Osez la parité !

Osez la parité !

L’association « Dirigeantes & territoires » est une association qui veut promouvoir la sororité et faire avancer concrètement l’égalité entre les femmes et les hommes au sein des collectivités territoriales. Elle organise les 10...

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Développement local, le trou noir de la PAC

Développement local, le trou noir de la PAC

Plus d'articles