Les juges à l''écoute des malades psychiatriques

La Rédaction

Sujets relatifs :

Source : la-croix.com

Depuis l'entrée en vigueur de la loi sur les soins psychiatriques, il y a six mois, toute hospitalisation sous contrainte fait l'objet d'un contrôle du juge.

À Beauvais, magistrats et médecins travaillent de concert, non sans quelques crispations.

Dans la pile des affaires examinées au tribunal de grande instance de Beauvais ce matin-là, il y a le cas de Gilberte (67 ans), hospitalisée depuis cinq ans après des années passées sous curatelle. « Savez-vous pourquoi vous êtes hospitalisée ? » demande la juge Stéphane Lorenzi. L'intéressée esquive : « à l'hôpital, on nous drogue. Et puis, il y a beaucoup de morts ici. Il faut faire une enquête. »

La juge amorce un échange : « Je pense que vous faites erreur, Gilberte. Vous avez besoin d'être soignée pour être mise à l'abri de vos peurs, non ? » La sexagénaire persiste : « Ici, ils mettent de la mort-aux-rats dans mes gâteaux. » Les quelques phrases de réconfort de la magistrate n'y font rien. Le maintien à l'hôpital est prononcé.

afficher ici

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Osez la parité !

Osez la parité !

L’association « Dirigeantes & territoires » est une association qui veut promouvoir la sororité et faire avancer concrètement l’égalité entre les femmes et les hommes au sein des collectivités territoriales. Elle organise les 10...

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Développement local, le trou noir de la PAC

Développement local, le trou noir de la PAC

Plus d'articles