Les maisons « Borloo » seraient bancales

La Rédaction

Sujets relatifs :

Les multiples malfaçons pointées du doigt sur les maisons « Borloo » au Havre auront conduit plusieurs familles bénéficiaires à réclamer, en référé, la nomination d'un expert judiciaire indépendant. Ces maisons - annoncées au prix de 100 000 euros puis vendues entre 134 000 et 155 000 euros - à ossature bois présenteraient en effet de nombreux désordres insolubles depuis l'automne dernier (oublis de raccordements, fuites, etc), date à laquelle les ménages ont pris possession des lieux.
L'idée de l'expert judiciaire a été approuvée par le promoteur, Les Nouveaux ateliers urbains, qui assure pouvoir ramener « la sérénité et initier le dialogue ». Le juge statuera le 18 janvier prochain.
Source : La Quotidienne

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles