abonné

Les managers territoriaux à l’épreuve du temps et de l’espace !

Laurence Malherbe

Sujets relatifs :

, ,
Les managers territoriaux à l’épreuve du temps et de l’espace !

528-ouv-mngt

© nakedcm _ adobestock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

À force de vouloir gagner du temps, on en perd. Pourtant, le temps de manager est nécessaire. Et à vouloir toujours tout faire, on ne prend pas le temps de ne rien faire.

Alors que le serpent de mer du temps de travail des fonctionnaires ressurgit à l’occasion de la réforme de la fonction publique, la question du temps est devenue l’obsession de la plupart des cadres territoriaux.

Les signaux d’alerte sont bien là

Notre vocabulaire s’est d’ailleurs considérablement enrichi de mots tels que hyperconnexion, « multitasking », télétravail, conciliation des temps…, comme si nous disposions désormais de la capacité d’exercer nos activités dans plusieurs univers parallèles, avec cette impression permanente d’un temps de travail multidimensionnel.

Et[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Peut-on parler de transition climatique sans parler de transition managériale ?

Peut-on parler de transition climatique sans parler de transition managériale ?

À l’heure où les collectivités ont largement digéré la décentralisation, elles doivent désormais passer à une nouvelle étape. Où nécessité climatique et nouvelles manières de manager peuvent se rejoindre pour inventer un monde...

26/04/2022 |
L’esprit commando transposé au management

L’esprit commando transposé au management

Méthode FunWork : Ici et là

Méthode FunWork : Ici et là

Bâtir une cathédrale, c’est simple, la prendre sur le nez c’est encore plus simple  !

Bâtir une cathédrale, c’est simple, la prendre sur le nez c’est encore plus simple  !

Plus d'articles