Les mésaventures de la flamme olympique

La Rédaction

Sujets relatifs :

8 000 porteurs, 12 875 kilomètres. La flamme olympique, partie d'Athènes le 10 mai, ralliera Londres pour l'ouverture des Jeux olympiques le 27 juillet. Son endurance aux intempéries a fait l'objet d'un soin particulier, testée notamment dans la soufflerie de l'usine BMW. Douches d'eau et trombes de neige, amplitudes de températures (entre - 5 et + 30 °C), tourbillons de vents à 80 kilomètres/heure... rien n'aura été épargnée à la flamme pour entretenir le feu sacré. C'était sans compter sur l'inventivité des organisateurs et les éléments extérieurs.
Le monde

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Un nouveau modèle français : passer du tout-État a l’hybride

Un nouveau modèle français : passer du tout-État a l’hybride

Dans son livre « Le nouveau modèle français » paru fin 2021, le haut fonctionnaire et essayiste David Djaiz, auteur remarqué de Slow démocratie en 2019, dessine les contours de ce que pourrait être un futur projet pour le pays,...

06/12/2022 |
Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Éditorial : Fausse route

Éditorial : Fausse route

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Plus d'articles