Les pistes pour stocker l'énergie électrique

La Rédaction

Sujets relatifs :

Avec le développement des énergies renouvelables dont la production n'est pas constante ou utilisable aux heures de faible consommation, la recherche-développement s'est porté depuis quelques années sur le stockage de cette électricité.

La solution la plus ancienne est le bac de barrage qui stocke l'énergie sous forme d'eau. Les batteries sont une autre voix mais elles ont pour l'instant une faible capacité pour un coût élevé. Une autre technologie de conversion concerne la production d'hydrogène, celui-ci étant restitué à une pile à combustible produisant de l'électricité.

Une autre voie se met en place avec E.ON (électricien allemand). Le principe est similaire : la production électrique d'une éolienne sert à l'électrolyse de l'eau. Mais à la différence d'autres tests français, l'hydrogène est directement injecté dans le réseau régional de gaz naturel.

Enfin, GDF Suez teste à Dunkerque une production d'hydrogène et de carburant gazeux hydrogéné (projet Grhyd soutenu par l'Ademe). L'hydrogène est stocké sous forme solide.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : Après le congrès des maires : où en est la décentralisation ?

Éditorial : Après le congrès des maires : où en est la décentralisation ?

Devant les maires de France, pas contents mais c’est un grand classique, Emmanuel Macron semble avoir choisi et assumé un État déconcentré plus que décentralisé. Dont acte. Pouvons-nous lui suggérer d’aller jusqu’au bout de sa...

24/11/2021 | Décentralisation
L'oeil du DGS : "Inclusion, un mot que j'adore"

L'oeil du DGS : "Inclusion, un mot que j'adore"

Projet de loi 3DS  : une nouvelle étape de la décentralisation ?

Projet de loi 3DS  : une nouvelle étape de la décentralisation ?

L'œil de la DGS : "Mon métier expliqué à ma fille"

L'œil de la DGS : "Mon métier expliqué à ma fille"

Plus d'articles