Les pouvoirs du Président du bureau de vote

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le président a, seul, la mission essentielle de maintenir l'ordre dans le salle de vote. Cette mission lui est conféré par les articles R 49 du Code qui énonce que « Le président du bureau de vote a seul la police de l'assemblée ».Il dispose à cet effet du pouvoir de requérir la force publique puisque l'article  R. 49. Alinéa 3 énonce que «  Les autorités civiles et les commandants militaires sont tenus de déférer à ses réquisitions ». Les seules limitations qu'apporte le Code électoral à ces larges pouvoirs (R50 et R51) sont relatives aux protections des candidats et délégués, qui tout en pouvant faire l'objet de mesures de police, ne peuvent voir leur mission, lorsqu'elle est exercée conformément au Code et à l'esprit de leurs attributions, être troublée. Dans ces cas le Procureur de la République et le Préfet doivent être avertis lorsque les pouvoirs de police du président l'amèneront à   l'expulsion soit d'un ou de plusieurs assesseurs, soit d'un ou de plusieurs délégués, soit d'un ou de plusieurs scrutateurs. Enfin,   ces dispositions sont complétées par les suivantes :

Article L. 61. : L'entrée dans l'assemblée électorale avec armes est interdite.

Article R. 49. Alinéa 2 : Nulle force armée ne peut, sans son autorisation, être placée dans la salle de vote, ni aux abords de celle-ci.

Article R. 48. : Toutes discussions et toutes délibérations des électeurs sont interdites à l'intérieur des bureaux de vote.

Ces énonciations combinées entre elles font du président du bureau de vote une autorité investie de pouvoirs comme on n'en voit peu dans la République : commander en tant que civil les autorités civiles et militaires est unique, surtout si on considère qu'il n'est pas impossible que le président du bureau de vote soit un conseiller municipal ressortissant d'un pays de l'Union européenne puisque aucun texte n'interdit cette possibilité. Nous attirerons particulièrement l'attention sur l'article R 48 du Code qui permet au président d'empêcher que la salle du vote ne se transforme en lieu de débat ou parloir peu propice au caractère solennel de l'événement.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles