LOPPSI 2 : les logements illicites visés

La Rédaction

Sujets relatifs :

Une disposition de la loi sur la sécurité intérieure va à l'encontre des habitats alternatifs comme les yourtes... D'après l'article 32 ter A de la loi Loppsi 2, dont la deuxième lecture au Sénat doit avoir lieu ce mois-ci, un préfet pourra, sans décision de justice et sous 48h, faire évacuer un terrain en cas «d'installation illicite en réunion (...) comportant de graves risques pour la salubrité, la sécurité ou la tranquillité publiques». Les yourtes, tout comme les caravanes, roulottes, tipis et autres habitations de fortune, font partie des logements «illicites» car ils ne disposent pas de permis de construire. La Cévenole, un des campings spécialisés, estime que l'article controversé, un seul parmi de nombreux autres dans d'autres domaines, «vise une certaine frange de la population et avec cette loi, on va pouvoir les dégager comme on veut». Un collectif d'associations parmi lesquelles le Droit au logement, Jeudi Noir, la Ligue des droits de l'homme et le syndicat Solidaires considèrent effectivement que ce sont avant tout les «habitants de bidonvilles, d'habitations de fortune, de campements de sans abris», et notamment les Roms, qui sont visés.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

35  heures (voire moins), la lutte continue

35  heures (voire moins), la lutte continue

Plus que quelques mois pour apliquer les 1607 heurs effectives. L'État affiche sa fermeté, les collectivités cherchent des solutions… ou des échappatoires.Avec une date butoir fixée au 1er janvier prochain pour le « retour »...

22/10/2021 | Statut
Accès à la culture  : une idée belge

Accès à la culture  : une idée belge

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Plus d'articles