"Maîtriser son métier et être efficace ne suffit plus : les managers doivent adopter une posture nouvelle"

management_outils

© Seamartini Graphics

Noyés dans le quotidien, peinant à tirer les conséquences sur leur management de ce qu’imposent les changements des organisations… les managers sont à la peine. À l’occasion du 10e anniversaire de leur collection Management, les éditions Dunod publient une « boîte à outils » managériale qui permettra de remettre les choses à l’endroit. Entretien avec leurs auteures, Pascale Belorgey et Nathalie Van Laethem.

Pascale Belorgey est manager chez Cegos, auteure de plusieurs boîtes à outils et du blog : www.efficaciteprofessionnelle.fr

Nathalie Van Laethem est manager chez Cegos, auteure de plusieurs boîtes à outils et du blog : www.marketing-strategie.fr

À lire : La méga boîte à outils du manager leader, Dunod, 2016.

Comment vous est venue l’idée de cette boîte à outils à l’usage des managers ?

C’est une initiative de l’éditeur, qui souhaitait marquer le 10e anniversaire de cette collection par un ouvrage destiné aux managers, avec une sélection d’outils issus d’autres boîtes à outils. Nous avons été intégrées à la réalisation très en amont pour choisir le champ des compétences à rassembler dans cet ouvrage. L’idée a été de nous focaliser sur les compétences clés caractéristiques du manager au XXIe siècle. Nous nous sommes basées sur différents forums et études sur ce sujet. L’ouvrage recense cent « fiches » sur des thèmes aussi divers que « la prise de décision Agile », « l’esprit pionnier face aux changements », « la démarche d’innovation individuelle », « l’objectif personnel d’efficacité »… Elles sont conçues avec un mode d’emploi, une méthodologie et des conseils, leurs avantages, des précautions à prendre.

Vous proposez cent outils différents. Quelle gamme vous paraît la plus utile aujourd’hui ?

Maîtriser son métier et être efficace ne suffit plus : chaque manager sent la nécessité d’adopter une posture nouvelle pour asseoir son leadership, faire grandir ses équipes, être acteur du changement et de l’innovation, représenter son activité, se vendre et vendre ses idées, tout en gérant temps, stress et une masse croissante d’informations.

Chaque manager sent la nécessité d’adopter une posture nouvelle pour asseoir son leadership, faire grandir ses équipes, être acteur du changement et de l’innovation.

Cela passe par l’acquisition de compétences transverses nouvelles : agilité, créativité, proactivité, maîtrise du digital, gestion de projet, coaching, management transversal, e-management… Ce qui nous a guidées, c’est cette question : « quelles sont les compétences et qualités utiles à tout manager dans un monde qui bouge pour accompagner la transformation des entreprises et des modes de collaboration d’aujourd’hui ? ». L’équilibre personnel nous a paru être essentiel pour prendre la pleine conscience de ses nouveaux rôles, et l’aider à incarner le nouveau rapport de l’individu au travail, intégrant les notions conjointes de bien-être et d’efficience au travail.

Lire aussi : Le leadership marche sur trois pattes

Quelles recommandations privilégiées donneriez-vous aux managers du XXIe siècle ?

Cultiver leur curiosité, leur ouverture, développer leur agilité personnelle à intégrer de nouveaux modes de fonctionnement – tout bouge en permanence ! – et savoir lâcher prise pour mieux collaborer. Mais aussi s’appuyer sur leurs talents personnels, développer leurs points forts, cultiver ce qu’ils offrent d’unique dans leur rôle de manager leader. Nous suggérons par exemple le fait qu’une décision n’est prise que lorsqu’elle se concrétise dans l’action, en proposant une gamme d’outils pour sortie des blocages potentiels et clarifier les problèmes confus. Nous proposons une matrice des priorités pour privilégier l’importance et pas l’urgence, afin de traiter peu à peu moins de tâches en « mode pompier ».

Les managers doivent cultiver leur curiosité, leur ouverture, développer leur agilité personnelle à intégrer de nouveaux modes de fonctionnement.

Lire aussi : La méthode Lean six sigma

Pour garder son équilibre personnel, quel conseil vous paraît être le plus approprié ?

Un peu chaque jour plutôt qu’une bonne fois de temps en temps. S’accorder régulièrement des moments pour se ressourcer, plutôt que réserver la détente et les loisirs aux seuls temps de vacances. Tous les jours, être présent à soi-même, à ses émotions, à ses tensions aussi. Cela permet d’être plus alerte sur ce qui se passe tout en augmentant notre bien-être. Au final, nous sommes plus efficaces. Nous suggérons de devenir le « coach de soi-même au quotidien » pour prendre en compte les états internes dans toutes les sphères de sa vie.

Nous suggérons de devenir le « coach de soi-même au quotidien » pour prendre en compte les états internes dans toutes les sphères de sa vie.

L’autocoaching nous invite ainsi à fixer un sens à notre vie pour en équilibrer toutes les parties. Il est important d’être aussi en phase avec ses sphères de vie, qui représentent ses différentes facettes, auxquelles nous consacrons un certain pourcentage de temps, d’énergie et de préoccupation. Il faut pouvoir rééquilibrer l’énergie consacrée à chacune. Ou encore développer l’estime de soi pour renforcer son leadership, être « authentique et affirmé »…

Un groupe de pionniers
Vous avez l’âme d’un pionnier ? Tant mieux ! Vous pouvez apporter encore plus de valeur à votre organisation en aidant ceux qui résistent encore. Pour l’efficacité et le confort de tous. Aider les opposants à s’exprimer positivement est recommandé. Ne soyez pas moralisateur. Cela ne ferait que renforcer leur opposition ou provoquerait une réaction de rejet. Au contraire, faites-vous l’avocat de l’ange et reformulez les critiques sous formes de points de vigilance. Alertez-les simplement sur la forme : une remarque est d’autant plus recevable qu’elle est formulée positivement […] Il faut rassurer les sceptiques, qui ont des doutes et des peurs qu’ils n’osent pas partager, en tout cas pas de façon officielle en réunion. Ils se confient mieux en petit comité ou aux collègues. Prenez le temps de les écouter pour comprendre ce qui les gêne. Valorisez les points de vigilance qu’ils signalent ; invitez-les à en faire part directement aux personnes concernées. S’ils ne veulent pas, endossez le rôle de porte-parole. À l’inverse, expliquez ce que vous savez du projet parce que vous avez pris l’initiative de demander […] Formez un groupe de pionniers afin de partager avec vos pairs vos idées, les retours d’expérience de vos tests pour gagner du temps et favoriser la créativité.

Ces conseils peuvent-ils selon vous s’appliquer de la même façon aux managers publics ?

Bien sûr. Quel que soit le secteur d’activité ou le métier, toutes les organisations sont aujourd’hui confrontées à diverses transformations, notamment digitales et restrictions budgétaires pour n’en citer que deux. Nombre de conseils ont une portée « universelle », qu’il s’agisse d’agilité dans les projets, d’innovation et de prospective, de place du digital et des réseaux sociaux dans une organisation, de mode collaboratif et d’efficience managériale. Cette boîte à outils s’adresse avant tout aux hommes que sont les managers leaders dans le contexte d’aujourd’hui.

Voir aussi : Talent management : comment enrichir sa GPEC

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Convictions territoriales : « Au cœur de mes préoccupations, il y a la dimension d'utilité sociale »

Podcast

Convictions territoriales : « Au cœur de mes préoccupations, il y a la dimension d'utilité sociale »

Dans cette série, nous allons à la rencontre des territoriales et des territoriaux qui nous racontent comment leurs choix professionnels et leur parcours résonnent avec leur métier, la manière dont elles et ils managent. Pour cet...

20/06/2022 |
Peut-on parler de transition climatique sans parler de transition managériale ?

Peut-on parler de transition climatique sans parler de transition managériale ?

L’esprit commando transposé au management

L’esprit commando transposé au management

Méthode FunWork : Ici et là

Méthode FunWork : Ici et là

Plus d'articles