Malaise sur le contrôle de légalité

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le contrôle de légalité est devenu « une véritable passoire », il est « en train de disparaître », affirme le sénateur Jacques Mézard dans un rapport réalisé pour la délégation sénatoriale aux collectivités. C'est moins le recentrage du contrôle sur des « domaines stratégiques » (commande publique, urbanisme, intercommunalité...) qui est en cause que la réduction des personnels affectés à celui-ci : du fait de la RGPP, il a été réduit de 20% en 3 ans, pour atteindre 920 ETP en 2011. Des agents qui sont en majorité de catégorie B (47%) et très minoritairement de catégorie A (19%) ; le niveau de compétence de ces agents est-il suffisant, s'interroge Jacques Mézard, qui souligne le décalage avec le personnel très qualifié qu'emploient les collectivités. La réduction de l'efficacité du contrôle de l'Etat est d'autant plus dommageable qu'il est demandé par des élus locaux soucieux de sécurisation dans un environnement juridique complexe et mouvant.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles