Mantes-la-ville: la mairie FN supprime les subventions à la LDH

AFP

Sujets relatifs :

,
Mantes-la-ville: la mairie FN supprime les subventions à la LDH

LDH

La mairie Front national de Mantes-la-Ville (Yvelines) a voté en conseil municipal, dans la nuit de lundi à mardi, la suppression des subventions à la Ligue des droits de l'Homme (LDH).

"C'est un choix politique et symbolique: nous ne souhaitons plus subventionner cette association très politisée. D'autant que la section locale, dirigée par une personnalité d'extrême gauche élue d'opposition, l'est tout particulièrement", précise à l'AFP Cyril Nauth, premier maire FN d'Ile-de-France.

"C'est un nouvel épisode d'enterrement de la démocratie", dénonce de son côté l'opposant socialiste Saïd Benmouffok.

"Cette décision témoigne à nouveau de la volonté de mettre au pas toute opinion politique, syndicale ou associative dissidente par rapport à la vision du monde des élus Front national", abonde le président de la LDH, Pierre Tartakowsky.

Début mars déjà, le maire avait décidé de ne "pas renouveler" la convention qui liait depuis vingt ans l'association à la ville et de lui retirer le local municipal qu'elle occupe gratuitement ainsi que ses permanences dans un centre de vie sociale (CVS).

Mardi soir, à l'expiration de la convention, la section locale de la LDH rendra bien les clés de sa permanence au centre social "pour ne pas mettre en difficulté son personnel" mais pas celles du local municipal, annonce sa présidente, Bénédicte Bauret.

"Nous n'avons rien fait qui puisse expliquer qu'on nous l'enlève du jour au lendemain. Les explications du maire, qui dit que nous sommes une association politique opposée au FN ne nous suffisent pas", justifie-t-elle. "S'il décide de nous poursuivre, on verra si cet argument est recevable en justice".

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : Après le congrès des maires : où en est la décentralisation ?

Éditorial : Après le congrès des maires : où en est la décentralisation ?

Devant les maires de France, pas contents mais c’est un grand classique, Emmanuel Macron semble avoir choisi et assumé un État déconcentré plus que décentralisé. Dont acte. Pouvons-nous lui suggérer d’aller jusqu’au bout de sa...

24/11/2021 | Décentralisation
L'oeil du DGS : "Inclusion, un mot que j'adore"

L'oeil du DGS : "Inclusion, un mot que j'adore"

Projet de loi 3DS  : une nouvelle étape de la décentralisation ?

Projet de loi 3DS  : une nouvelle étape de la décentralisation ?

L'œil de la DGS : "Mon métier expliqué à ma fille"

L'œil de la DGS : "Mon métier expliqué à ma fille"

Plus d'articles