Marchand de sommeil : Gennevilliers indemnisée

La Rédaction

Sujets relatifs :

La mairie de Gennevilliers s'était portée partie civile dans le procès intenté à l'encontre d'un marchand de sommeil, souhaitant de la sorte « reposer médiatiquement la question de la résorption de l'habitat insalubre ». Le propriétaire des 12 logements insalubres, El Mafoud Driouche, vient d'être condamné à 7 mois de prison avec sursis et 15 000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Nanterre. Il devra également verser 10 000 euros de préjudice matériel et 1000 euros de préjudice moral à la commune. Dans un communiqué, le maire PCF, Jacques Bourgoin, s'est réjoui d'un jugement « exemplaire » : « il faut que les marchands de sommeil comprennent que la guerre leur est déclarée ».

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

Si la facture énergétique arrive largement en tête des gros tracas ressentis par les élus en cette rentrée, le zéro artificialisation nette « zlatane » aussi leur moral. La sacro-sainte maîtrise des sols se dérobe sous leurs...

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

Plus d'articles