Marchés truqués : l'Ile de France présente la facture des contribuables

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le président du Conseil régional d'Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, réclame 232 millions d'euros de réparations pour solder l'affaire des marchés truqués des lycées entre 1988 et 1997. Dans cette affaire, douze entreprises du secteur de la construction ont été condamnées par le conseil de la concurrence, en 2007, à débourser 47,3 millions d'euros pour s'être partagé, sur la période plusieurs marchés de rénovation et de construction d'établissements scolaires de la région, sur fond de financement de partis politiques. Pour autant, la Région Ile-de-France estime que « les dommages infligés au contribuable francilien n'ont pas été réparés ».

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

Si la facture énergétique arrive largement en tête des gros tracas ressentis par les élus en cette rentrée, le zéro artificialisation nette « zlatane » aussi leur moral. La sacro-sainte maîtrise des sols se dérobe sous leurs...

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

Plus d'articles