« Morts pour la France » : leurs noms devront être inscrits sur les monuments aux morts

La Rédaction

Sujets relatifs :

A l'occasion de l'adoption du projet de loi fixant au 11 novembre la commémoration de tous les morts pour la France, les députés ont approuvé un amendement qui rend obligatoire l'inscription des noms des défunts morts pour la France sur les monuments aux morts des communes. Aujourd'hui, en l'absence d'obligation, « la plupart des soldats tués en opérations extérieures depuis plus d'un demi-siècle ne disposent d'aucune stèle à leur mémoire », indique le rapporteur, le député Patrick Beaudouin. L'inscription sera faite sur le monument de la commune de naissance ou de dernière domiciliation ou « sur une stèle placée dans l'environnement immédiat de ce monument ». Cette obligation incombera à chaque commune concernée. Le Sénat examinera le projet de loi le 24 janvier prochain.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles