Mosquée de Marseille : nouveau revers

La Rédaction

Sujets relatifs :

Comme en septembre 2010, le rapporteur public du TA de Marseille a une nouvelle fois demandé l'annulation du permis de construire de la grande mosquée. Saisi par des habitants du quartier où la mosquée doit voir le jour, il a justifié sa demande par l'insuffisance des possibilités de stationnement prévu pour l'édifice, notamment en période de grande affluence (fêtes de l'Aïd et du Ramadan). Un parking de 450 places doit en principe être réalisé par la communauté urbaine de Marseille dans une ZAC voisine, mais le rapporteur a estimé qu'il n'existait aucune forme d'engagement ferme et définitif de la collectivité à le construire. Cette audience constitue un nouveau revers pour la mosquée, dont la pose de la première pierre, en grande pompe en février 2010, n'a toujours pas été suivie du moindre coup de pioche.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

L'oeil du DGS : "Bienveillance, un mot qui m'agace"

L'oeil du DGS : "Bienveillance, un mot qui m'agace"

"La Lettre du cadre" lance une nouvelle rubrique, intitulée "L'oeil du DGS" : des billets d'humeur rédigés par les femmes et les hommes qui dirigent les administrations des collectivités, et qui vous proposent un regard décalé sur la...

28/10/2021 | Analyse débat
35  heures (voire moins), la lutte continue

35  heures (voire moins), la lutte continue

Accès à la culture  : une idée belge

Accès à la culture  : une idée belge

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Plus d'articles