Motiver ses salariés en les formant

La Rédaction

Sujets relatifs :

Selon une étude publiée par l'AFPA, 67 % des salariés français ont bénéficié d'une formation professionnelle au cours des cinq dernières années. L'accès à la formation devient un moyen de motivation des salariés à qui il offre une amélioration de leur employabilité et qui facilite et accompagne les changements rapides auxquels sont soumis les entreprises.

L'étude fait néanmoins apparaître un paradoxe : les salariés les moins qualifiés, les moins formés qui devraient être le public privilégié des dispositifs de formation professionnelle, restent pour un tiers d'entre eux "non formés" en entreprise.

La réponse à ce phénomène réside vraisemblablement dans la mobilisation des managers de proximité qui sont les mieux à même d'identifier les besoins de leurs équipes. Dans un univers changeant, les managers ont de moins en moins de leviers de management : leur influence sur les rémunérations est marginale, les organisations 's'imposent à eux et il n'en sont que les vecteurs d'application auprès des salariés, les ressources sont affectées par la hiérarchie pour un programme d'investissement sur lequel les managers de terrain ont peu ou pas de poids.

La formation professionnelle apparaît ainsi comme le principal levier qui leur reste pour motiver et ainsi améliorer la performance de leurs équipes.

L'étude AFPA confirme que les collaborateurs qui déclarent une motivation en augmentation sont aussi ceux qui ont le plus accès à de la formation (81 % se disent satisfaits). À l'opposé, les salariés qui déclarent une motivation en diminution ne sont que 31 % à être satisfaits de leurs possibilités de formation. Pour les 67 % des salariés ayant bénéficié de formations au cours des cinq dernières années, 78 % les jugent utiles dans l'exercice de leur métier et 60 % estiment qu'elles ont favorisé leur évolution professionnelle.

Ce développement de la formation en direction des salariés les moins qualifiés va dans le sens des objectifs de développement de leur employabilité que se fixent les pouvoirs publics.

Il ne reste plus qu' à espérer que les budgets formation ne seront pas les premiers amputés si la situation économique ne s'améliore pas.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles