N'est pas consultant juridique qui veut

La Rédaction

Sujets relatifs :

Un consultant était payé sur les économies qu'il permettait de faire faire à une maison de retraite. Le juge administratif a annulé ce contrat parce que le prestataire ne pouvait exercer de consultation juridique : seul un avocat est habilité à le faire. Le consultant ne peut alors être indemnisé que des seules dépenses utiles au pouvoir adjudicateur, soit en l'espèce un montant 20 fois inférieur à ce qu'il escomptait. (La Lettre du cadre territorial n°446, 1er juilet 2012)

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

Si la facture énergétique arrive largement en tête des gros tracas ressentis par les élus en cette rentrée, le zéro artificialisation nette « zlatane » aussi leur moral. La sacro-sainte maîtrise des sols se dérobe sous leurs...

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

Plus d'articles