Ne parlons plus d’un "Big Bang territorial", ce sont les services à la population que l’on va assassiner !

Christine Cathiard

Sujets relatifs :

, ,
Ne parlons plus d’un

requin ok

© alphaspirit - Fotolia.com

Coup de gueule d'un DGS, suite aux derniers événements et à la publication de l'édito du rédacteur en chef Nicolas Braemer concernant le "big bang territorial" annoncé....
Les cadres dirigeants des communes font les comptes des décisions externes impactant leur gestion :
  • baisse des dotations de l’État déjà engagées
  • augmentation de la péréquation horizontale
  • coût de la réforme des rythmes scolaires
  • baisse des financements CAF (hors réforme rythmes scolaires)
  • sortie de 50% des quartiers de la géographie prioritaire
  • augmentation des assurances, des fluides, des charges du personnel,...
Et attendent avec angoisse la traduction comptable des nouvelles baisses de dotations de l’État, annoncées par le Premier ministre dans son discours de politique générale le 8 avril et confirmées ce 16 avril à hauteur de 11 milliards.
Autant dire que la préparation budgétaire 2015 et la prospective sur le mandat sont impossibles.
Sauf à geler tous les recrutements liés aux départs à la retraite (en fait peu nombreux car les carrières s’allongent notamment pour les femmes pour leur permettre une pension à peine décente) et à supprimer des postes « ailleurs » pour compenser les créations nécessaires pour la réforme des rythmes scolaires.
Bref, quelles seront les variables d’ajustement ?
Pas très difficile à imaginer si le levier fiscal n’est pas utilisé par les communes.Ce n'est donc pas seulement une baisse des investissements des collectivités qui s'annonce (le BTP va plonger sans aucun doute).Ne parlons plus d’un "Big Bang territorial", c’est les services à la population que l’on va assassiner.Pierre Serres,DGS d'une commune.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

La dernière Lettre du Cadre vient d'arriver. Au sommaire : ces déchets que nous ne préférons réduire plutôt que réduire, un énième épisode du management en temps de crise, le renouveau des instances médicales dans les...

24/06/2022 |
Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Plus d'articles