Nice veut remettre la main sur l'eau

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le député-maire UMP de Nice, Christian Estrosi, souhaite écourter de deux ans et demi la délégation de service public (DSP) accordée à Veolia pour distribuer l'eau potable dans la cinquième ville de France. Le président de la Métropole Nice Côte d'Azur, qui compte 46 communes, a proposé au conseil métropolitain que la DSP relative à la gestion de l'eau potable sur le territoire de la ville de Nice s'achève le 4 février 2015, soit deux ans et demi avant son terme initial. Le contrat, dans sa forme actuelle, remonte à 1952 et c'est un avenant de 1987 qui en a fixé le terme au 6 novembre 2017. Grâce à des textes législatifs autorisent la collectivité à revoir ces contrats en vue "d'une remise en concurrence périodique", Christian Estrosi n'exclut pas la possibilité de reprendre l'exploitation en régie, ce que font de plus en plus de communes.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles