Nord : l'avenir en contrats

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le Conseil général du Nord a voté le cofinancement de 300 emplois d'avenir directs dans les services départementaux, les collèges et les structures dépendant de ses compétences. Etalé sur deux ans, le recrutement sera principalement réservé, selon Patrick Kanner, le président socialiste du Conseil général, «aux jeunes allocataires du RSA». Le département diminue ainsi la facture en gagnant sur le RSA ce que lui coûteront les emplois d'avenir, pris en charge à 75% par l'État. 700 emplois d'avenir seront également co-financés, sur deux ans, avec la région Nord-Pas-de-Calais, dans des activités du secteur «non-marchand» (des associations notamment). La complexité du dispositif est toutefois déplorée par les services départementaux et son président.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles