Norvège : la capitale recherche des déchets

La Rédaction

Sujets relatifs :

Une situation qui va donner des arguments à ceux qui luttent contre les surcapacités des incinérateurs de déchets.

Un article récent du New York Times a indiqué que la capitale norvégienne d'Oslo importait des déchets de plusieurs pays : l'Angleterre, l'Irlande et la Suède.

En fait, la moitié d'Oslo se chauffe avec des déchets mais l'incinérateur étant en surcapacité, la demande est supérieure à l'offre. Ce problème n'est d'ailleurs pas une particularité d'Oslo mais il est général en Europe du Nord avec des investissements très importants qui ont été effectués pour produire de la chaleur et de l'électricité. D'après l'ancien directeur de l'Agence d'Oslo pour les déchets et l'énergie, la production de déchets en Europe du Nord est d'environ 150 millions de tonnes alors que les capacités des incinérateurs sont cinq fois plus importantes (environ 700 millions de tonnes). Ceci n'empêche pas ces pays de continuer à construire de tels équipements.

Ainsi, des déchets britanniques sont envoyés à Oslo et leur coût de transport-traitement est plus faible que la taxe locale d'enfouissement anglaise. Des collectivités norvégiennes envoient aussi leurs déchets par bateau ou par camion.

Au départ l'objectif était louable : l'incinération devait permettre de développer cette énergie fatale récupérable. Mais, aujourd'hui, comment expliquer dans ces conditions, qu'il faut réduire la production des déchets et qu'il faut miser en priorité sur la prévention ?

Une situation qui n'est pas durable !

Joël Graindorge, Directeur général des services techniques.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Qu'ont voté les territoriaux à la dernière présidentielle ?

Infographie

Qu'ont voté les territoriaux à la dernière présidentielle ?

Un an et demi déjà. Alors que les territoriaux étaient traditionnellement plutôt modérés, on les a découvert davantage attirés par les extrêmes. Détails en images et en chiffres de tendances...

27/01/2023 |
En Paca, l’État fait confiance à la région pour la planification écologique

En Paca, l’État fait confiance à la région pour la planification écologique

Catherine Belrhiti : « L’eau doit devenir un sujet politique »

Catherine Belrhiti : « L’eau doit devenir un sujet politique »

Logement : quand la question secondaire devient primaire  !

Logement : quand la question secondaire devient primaire  !

Plus d'articles