« Nous sommes tous Capitale ! » - Un projet de territoire en pays d'Aubagne, dans le cadre de « Marseille Provence Capitale européenne de la culture »

La Rédaction

Sujets relatifs :

,

J'animais mardi dernier, à la Cité des arts de la rue de Marseille (cf. photo), une formation d'élus d'une vingtaine de communes des Bouches-du-Rhône, à l'initiative de l'ATD 13 (une structure de formation et d'aide à la décision pour les collectivités locales), sur le thème : "Actions culturelles sur le territoire, quels appuis, leviers et opportunités ?"  et sur l'importance de la mise en réseau pour développer les publics, à l'approche de Marseille Provence Capitale européenne de la culture (MPCEC 2013). Au-delà des évènementiels dont les grands medias ne manqueront pas de se faire l'écho, il me semble intéressant de mettre en avant quelques initiatives remarquables.

Si la Communauté d'agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Etoile n'a pas pris initialement la compétence culture, elle s'est construite autour d'un vrai projet politique en mettant en avant les valeurs de service public (par ex. le choix de la gratuité des transports sur tout son territoire), d'ouverture au monde et de développement durable (elle est membre de « Cités et Gouvernements locaux unis » CGLU), et en initiant des démarches participatives. Les élus communautaires estimant que la culture était susceptible de renforcer leur projet de territoire mais aussi de prendre le contre-pied d'un climat de résignation et de peur (de l'autre, de l'avenir), ils se sont d'abord dotés des moyens nécessaires, en recrutant notamment un coordonnateur, Rudy Vigier. Au cours des trois dernières années, des groupes de travail ont produit des idées, explorant leur manière de participer à la dynamique de MPCEC 2013, pour finalement aboutir au Manifeste : Vers l'an commun : « 30 projets pour 12 communes ».

En voici quelques-uns :  
- Atelier de l'EuroMéditerranée de l'artiste égyptien Waël  Shawky,
- Exposition consacrée à Picasso et à la céramique (on compte 50 ateliers sur le territoire) ;
- Création théâtrale hors les murs d'Hervé Lelardoux du Théâtre de l'Arpenteur autour du projet de tramway (la Ville invisible),
- Création d'un opéra de Bizet avec  l'orchestre symphonique Divertimento dirigé par la jeune Zahia Ziouani et des amateurs (écoles de musique et chorales),
- Passage de la Transhumance avec le Théâtre du Centaure (immense parcours-spectacle de chevaux et de moutons venus du Bassin méditerranéen et convergeant vers Marseille),
- Festival des randonnées avec le GR 2013 (nouveau sentier GR d'Aubagne à Martigues parcouru d'oeuvres, de performances artistiques, d'installations sensorielles) ,
- Accueil du Pompidou mobile, etc.

Parmi tous ces projets, « Nous serons tous d'ici » est un projet itinérant commun conçu par les 12 bibliothèques du territoire, avec le soutien de Biblio 13. La synergie se fait autour du thème Mémoires et Migrations qui est décliné sous différentes formes jusqu'en 2013 : des lectures d'une bibliothèque à l'autre, des spectacles (parfois à partir de collectages), des expositions, des débats (notamment avec Thierry Fabre du Mucem), des rencontres d'artistes (villages d'artistes nomades de l'association Tadlachance), le tout préfigurant un grand festival multidisciplinaire en 2013.

Christiane Petetin, adjointe aux finances (mais passionnée de culture) de la commune de la Destrousse (3 000 h.), nous explique qu'au début de ce projet régnait plutôt au sein du conseil municipal un sentiment d'incompréhension, de flou et de perplexité. Puis devant l'élan des bibliothécaires, ils ont compris qu'il s'agissait d'un projet fédérateur, que c'était un moyen  de sortir de la réalité du village-dortoir et du tropisme marseillais.

En définitive, les élus du Pays d'Aubagne ont su dès l'origine saisir l'aubaine de la Capitale européenne de la culture pour imaginer un projet commun, en s'appropriant mais aussi en enrichissant les propositions de la Capitale européenne de la culture , conscients qu'une telle opportunité n'était pas prête de se reproduire. Ici, la Capitale européenne a fait levier pour le développement durable de la dynamique culturelle du territoire, en faisant participer un maximum d'habitants qui en deviennent les acteurs.

François Deschamps

Je reviendrai ultérieurement sur d'autres initiatives repérées dans le cadre de la Capitale européenne de la culture 2013.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Arnaud Bontemps : " Nous sommes confrontés à cette incapacité à faire correctement notre travail"

Interview

Arnaud Bontemps : " Nous sommes confrontés à cette incapacité à faire correctement notre travail"

Le collectif « Nos services publics » a mené une grande enquête, du 30 avril au 31 août 2021, pour sonder l’état d’esprit des agents publics. Le résultat est effarant : 80 % d’entre eux expriment un sentiment...

02/12/2021 |
Éditorial : Après le congrès des maires : où en est la décentralisation ?

Éditorial : Après le congrès des maires : où en est la décentralisation ?

L'oeil du DGS : "Inclusion, un mot que j'adore"

L'oeil du DGS : "Inclusion, un mot que j'adore"

Projet de loi 3DS  : une nouvelle étape de la décentralisation ?

Projet de loi 3DS  : une nouvelle étape de la décentralisation ?

Plus d'articles