abonné

Nouveau seuil de 25.000 euros pour les marchés publics : un futur encore incertain

Eric Lanzarone

Sujets relatifs :

, ,
Nouveau seuil de 25.000 euros pour les marchés publics : un futur encore incertain

etau_argent_MP

© larryhw

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Énième épisode de l’ajustement des seuils aux impératifs de transparence, le décret du 17 septembre 2015 vient de fixer à 25 000 euros le seuil de mise en concurrence. Une décision qui laisse encore en vie quelques incertitudes juridiques.

Il fut un temps où les acheteurs publics étaient dispensés de mettre en concurrence leurs achats et ce, sur simple commande sous le seuil de 700 000 francs TTC (avant 2001) ou 90 000 euros HT (après 2001).

Une longue histoire de hausses et de baisses des seuils

Puis vint le choc du code de 2004 : au nom de « l’égalité de traitement des candidats et de la transparence des procédures », on n’a dispensé de publicité préalable et de mise en concurrence que les marchés publics inférieurs à un montant de 4 000[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles