On respire mieux dans les villes !

La Rédaction

Sujets relatifs :

Primée par le Predit (Programme de recherche et d'innovation dans les transports terrestres) le 12 mai dernier, une étude du laboratoire central de la préfecture de police de Paris (LCPP), du laboratoire d'hygiène de la Ville de Paris et de la RATP démontre «une baisse de certains polluants (monoxyde de carbone, benzene et toluène) de l'ordre de 75% à 90% entre 1998 et 2008». Une baisse qui fait «suite aux normes Euro limitant les émissions de polluants des véhicules neufs (hydrocarbures, CO, NOx et particules)», dixit l'étude. Des données qui seront prises en compte par les huit agglomérations françaises devant présenter pour juillet leur projet de Zapa (zone d'action prioritaire pour l'air), un périmètre où la circulation de certains véhicules sera limitée voire interdite à partir de 2012. L'étude révèle aussi que c'est en voiture que le citadin est le plus exposé à la pollution. Il y aurait en Europe 350 000 décès prématurés par an dus à la pollution atmosphérique, dont 42.000 en France.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

35  heures (voire moins), la lutte continue

35  heures (voire moins), la lutte continue

Plus que quelques mois pour apliquer les 1607 heurs effectives. L'État affiche sa fermeté, les collectivités cherchent des solutions… ou des échappatoires.Avec une date butoir fixée au 1er janvier prochain pour le « retour »...

22/10/2021 | Statut
Accès à la culture  : une idée belge

Accès à la culture  : une idée belge

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Plus d'articles