Open data France : une nouvelle association pour les collectivités fans d'open data

Christine Cathiard
Une vingtaine de grandes villes et de collectivités adeptes de l'open data ( mise en ligne gratuite de données publiques) se sont constituées mercredi à Toulouse en association.

Depuis 2010, plusieurs collectivités, dont Toulouse, se sont lancées dans l'ouverture et le partage de données publiques qui sont ainsi mises à disposition du grand public, de chercheurs, ou de toute entreprise ou association qui souhaiterait les réutiliser pour en tirer des bénéfices économiques.  Ces données portent par exemple sur les subventions, les pistes cyclables, ou les manifestations culturelles. Les données personnelles ou de sécurité sont exclues. La "libération" de données a notamment permis à des innovateurs ou des entreprises de développer des applications de services à la personne pour smartphone ou tablettes.  La nouvelle association, Open data France (OPF) regroupe des collectivités comme Toulouse, Bordeaux, Rennes et Nantes ainsi que leur communauté urbaine, la ville de Paris ou la région PACA, dans le but de les soutenir dans leur démarche. Il s'agit en particulier de faire en sorte que chaque membre "libère ses jeux de données" de manière uniforme, explique-t-on à la ville de Toulouse. "On met en place le Bescherelle de l'open data pour que chacun publie ses données de la même façon".  Concrètement, une application pour smartphone ou tablette développée à partir des données "libérées" qui était pour l'instant limitée à une ville pourrait désormais être étendue à d'autres collectivités.  L'État a lui-même lancé fin 2011 sa plate-forme de données publiques, data.gouv.fr, gérée par un service de Matignon.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles