"Pacte pour une société ouverte à tous"

La Rédaction

Sujets relatifs :

L'Association des paralysés de France (APF) lance, jeudi 26janvier, son « Pacte pour une société ouverte à tous ! »,contribution de l'association pour une politique inclusive,qui s'appuie sur le « vivre-ensemble ».

Avec ce document,l'APF veut interpeller les candidats aux électionsprésidentielle et législatives, mais aussi les citoyens sur lanécessité de construire une société ouverte à tous. Ce pactes'appuie sur les droits de l'homme et sur les valeursrépublicaines : Liberté, Egalité, Fraternité.

Afin de sensibiliser les candidats à l'élection présidentielleaux préoccupations des personnes en situation de handicapet de leur famille, l'APF organise la tournée des candidats lejeudi 26 janvier. L'association se rendra dans les partis etQG des 10 principaux candidats pour les interpeller sur leurprise en compte du handicap dans la campagne présidentielle. Chaque candidat a étéinformé de l'évènement et sollicité pour être présent afin de recevoir le pacte en mainspropres et le signer avant le 19 mars. L'APF communiquera ensuite sur les signaturesobtenues.

> Le Pacte APF 2012 pour une société ouverte à tous ! afficher ici (pdf)

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Un nouveau modèle français : passer du tout-État a l’hybride

Un nouveau modèle français : passer du tout-État a l’hybride

Dans son livre « Le nouveau modèle français » paru fin 2021, le haut fonctionnaire et essayiste David Djaiz, auteur remarqué de Slow démocratie en 2019, dessine les contours de ce que pourrait être un futur projet pour le pays,...

06/12/2022 |
Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Plus d'articles