Paper doesn't kill the radio stars

La Rédaction

Sujets relatifs :

Annoncé il y a trois semaines environ, le trimestriel France Culture Papiers a fait son apparition jeudi 23 février dans toutes les bonnes librairies. Prometteur sur le papier (!), le projet n'en était pas moins ambitieux et terriblement risqué dans le contexte économique que l'on connaît. En ce qui concerne ce premier numéro (printemps 2012), le pari est plutôt réussi.

L'objet, tout d'abord, est bien conçu : bon affichage des articles à la une, mise en page agréable, iconographie au service des contenus. La parenté avec le pionnier XXI est évidente et loin d'être honteuse, bien au contraire. Le rubricage est clair, et se compose de trois grandes parties : "Transversales", qui reprend des extraits d'émission, des chroniques et des entretiens ; "Thématiques", qui comprend plusieurs dossiers de fonds (dont un grand entretien) élaborés à l'aide des émissions de France Culture, de contenus "off" et d'éclairages synthétiques ; "D'hier à aujourd'hui", qui contient des transcriptions d'émissions d'archive, mais aussi de documentaires et de fictions radiophoniques.

Les contenus sont d'une extraordinaire richesse, à l'image de la grille de France Culture. La revue permet de (re)plonger dans les émissions du trimestre écoulé et dans les précieuses archives de la radio. Comme son aîné XXI, France Culture Papiers se dévore autant qu'il se picore, en fonction de l'humeur et du temps dont on dispose. On lira par exemple, en deux minutes à peine, un extrait de l'intervention du chercheur canadien Milad Doueihi dans Place de la toile à propos de l'archivage numérique et de la disparition de l'oubli. Un petit quart d'heure sera nécessaire à la lecture de l'édifiant dossier sur la psychiatrie. Un peu plus de temps encore pour parcourir dans sa totalité celui concernant les révolutions arabes. En revanche, quinze seconde suffiront pour une brève citation du réalisateur Alain Cavalier ou de l'écrivain Atiq Rahimi.

"Les paroles s'envolent, les écrits restent", nous dit l'adage. France Culture Papiers rend en effet la parole radiophonique un peu moins éphémère et nous permet d'en assimiler toutes les subtilités à tête reposée et à cerveau totalement disponible. La revue fournit en outre un intéressant support pédagogique à destination des lycéens et une indiscutable ouverture sur le monde à tout ses lecteurs. Elle a parfaitement sa place en lecture publique et en milieu universitaire.

Ce premier numéro est à mon sens une vraie réussite qui, je l'espère, s'inscrira dans la durée.

France Culture Papiers, disponible au tarif de 14,70 ¤ dans toutes les bonnes librairies et sur abonnement (59,60 ¤ / an pour la France métropolitaine, 69,60 ¤ / an dans les DOM-TOM).

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles