Parents d'handicapés, «on ne peut se représenter ce que c'est»

La Rédaction

Sujets relatifs :

Source : liberation.fr

REPORTAGE : Dans l'Essonne, un centre lutte dans l'ombre pour les enfants atteints mentalement.

«Vous connaissez ce dessin ? Un couple se penche au-dessus du berceau d'un nouveau-né. Dans une bulle au-dessus de la tête des parents : leurs projections sur l'enfant. Dans la bulle du père apparaissent un grand sportif et un chef d'entreprise, dans celle de la mère, un médecin et un avocat. Imaginez ensuite ce même dessin mais avec des bulles vides : on vient d'annoncer aux parents que leur enfant est atteint d'un handicap mental.» Philippe Lebillan, directeur de l'institut médico-éducatif (IME) de Palaiseau (Essonne), ajoute : «On ne peut pas se représenter ce que c'est.»

afficher ici

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles