Pas de colis de Noël dans les maisons de retraite du Loiret

La Rédaction

Sujets relatifs :

C'est la polémique du moment dans le département. Chaque année, c'était la petite "douceur" de Noël qui faisait le bonheur des pensionnaires des maisons de retraite du Loiret. Les conseillers généraux avaient pris l'habitude de venir porter des colis remplis de chocolats et de pâtes de fruits à ces personnes âgées. Mais, crise oblige, le Conseil général a décidé de supprimer cette distribution dans le cadre de nouvelles restrictions budgétaires. Et la mesure est mal "digérée". Interrogé par Europe 1, Michel Ricoud, élu Front de gauche au Conseil général, est monté au créneau, affirmant que cette mesure est "abominable". Quant on sait la somme que ça représente à côté du budget de ce département qui est de 600 millions d'euros. On dépense des sommes folles en communication, en études qui ne servent à rien... Qu'est ce que 30.000 euros à côté de ces centaines de millions d'euros ?", s'interroge l'élu. L'assemblée justifie cette décision par la nécessité de financer d'autres priorités dans les domaines de l'enfance, la famille, les personnes âgées et handicapées notamment, sur fond de stagnation des recettes.
Source : lettre d'informations communication

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles