Peine alourdie en appel dans procès du suicide de notre collègue de Fontenay-aux-Roses

La Rédaction

Sujets relatifs :

Une peine de six mois de prison avec sursis a été prononcée en appel à l'encontre du maire PS de Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine) Pascal Buchet, reconnu coupable de harcèlement moral après le suicide d'une de ses collaboratrices en juillet 2007. En juin 2011, le tribunal correctionnel de Nanterre avait condamné M. Buchet à 8.000 euros d'amende et relaxé sa directrice de cabinet Anne-Laure Duny. Le parquet de Nanterre avait fait appel. La cour d'appel de Versailles a confirmé la relaxe de Mme Duny.


Le maire, également premier secrétaire fédéral du PS des Hauts-de-Seine, était poursuivi avec sa directrice de cabinet pour avoir dénigré et surchargé de travail Jenny Sauvagnac, mère de deux jeunes enfants, alors qu'elle occupait le poste de directrice de la communication. Le 4 juillet 2007, elle s'était défenestrée du haut de son appartement situé au 7e étage.
Pascal Buchet a annoncé dans un communiqué se pourvoir en cassation et "saisir le Conseil supérieur de la magistrature des graves dysfonctionnements constatés à l'occasion de cette nouvelle affaire liée au parquet de Nanterre".

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Les sénateurs Hervé Maurey et Stéphane Sautarel ont récemment présenté les conclusions de leur rapport : « Comment remettre la SNCF sur rail ? Modèle économique de la SNCF et du système ferroviaire : il est grand temps...

02/05/2022 |
Éditorial : Nouveau monde, vieilles idées

Éditorial : Nouveau monde, vieilles idées

À lire: faut-il quitter les réseaux sociaux ?

À lire: faut-il quitter les réseaux sociaux ?

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'avril 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'avril 2022

Plus d'articles