Pensée Moi(x)sie

La Rédaction

Sujets relatifs :

J'ai évoqué il y a deux semaines l'affligeant billet de Yann Moix sur les bibliothèques sanctuarisées. Il a depuis récidivé, s'en prenant au livre électronique, qui serait symptomatique d'une sorte d'abrutissement généralisé, couplé à des comportements bourgeois dictés par le simple désir de posséder la Culture (avec une majuscule) sans pour autant la digérer. Cette fois c'est Rémi Mathis qui s'y est collé, avec grand talent, sur son blog A la Toison d'or. Dans ce billet, il démonte un par un les arguments fallacieux d'un Yann Moix qui n'est pas à une contradiction près ("L'ambiguïté des grands penseurs" ajoute-t-il en commentaire). Il passe même la seconde couche, comparant Yann Moix à Sebastian Brant, auteur allemand de la Nef des Fous. Autres temps (XVè siècle), mais même discours, à la différence près qu'à l'époque ce n'était pas l'édition électronique mais l'imprimerie qui faisait peur. Le temps des procès en sorcellerie n'est donc pas révolu...

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Les missions du référent laïcité ont été précisées

Les missions du référent laïcité ont été précisées

Créé par la loi Séparatisme du 24 août 2021, un référent laïcité doit être présent dans chaque collectivité territoriale. Ses missions ont été précisées par décret du 23 décembre.La loi confortant le respect des principes de...

18/01/2022 | Ressources humaines
Osez la parité !

Osez la parité !

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Plus d'articles