abonné

Peut-on écrire tout ce qu'on pense sur la territoriale au nom de la liberté d'expression ?

Pierre Larroumec
Peut-on écrire tout ce qu'on pense sur la territoriale au nom de la liberté d'expression ?

La liberté d'expression_Fotolia_2936458_© Edyta Pawlowska

© Edyta Pawlowska - Fotolia.com

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

« L'affaire » Zoé Shepard a, entre autre, soulevé cette question : peut-on écrire tout ce qu'on pense sur la territoriale et les territoriaux au nom de la liberté d'expression ? Pour les fonctionnaires, la réponse n'est certes pas oui. De nombreuses dispositions encadrent l'obligation de réserve sans pour autant bâillonner complètement la liberté d'expression.Les libertés d'expression et d'opinion sont garanties au fonctionnaire par l'article 11 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, et par les articles 6 et 11 de la Convention européenne des droits de l'homme et de sauvegarde des libertés. L'obligation de réserve à laquelle est soumis le fonctionnaire n'est pas mentionnée explicitement par les textes régissant la fonction publique. Révélée[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Éditorial : On veut des fonctionnaires !

Éditorial : On veut des fonctionnaires !

Notre service public s’effondre et nous le regardons mourir. Pour notre capacité à faire société comme à affronter les risques à venir, il nous faut réagir.Voilà maintenant un quart de siècle que la fonction publique souffre en...

29/09/2022 |
Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Plus d'articles