Poitou-Charentes : la région conditionne son prêt...

La Rédaction

Sujets relatifs :

La Région Poitou-Charentes, présidée par la PS Ségolène Royal a indiqué qu'elle "refusait de subventionner l'Etat" dans le cadre du chantier de la ligne à grande vitesse (LGV) Tours-Bordeaux, proposant à la place de lui octroyer... un prêt de 95 millions d'euros. L'Etat, qui "a décidé de construire" une LGV Tours-Bordeaux "qui coûte 7 milliards (d'euros) et qui est concédée au groupe Vinci", "sollicite la contribution des collectivités locales alors que cet ouvrage relève de (sa) stricte compétence", indique la Région. Cette somme sera débloquée "lorsque sera garantie la desserte ferroviaire des gares de la région" de même que certaines "conditions environnementales".

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

35  heures (voire moins), la lutte continue

35  heures (voire moins), la lutte continue

Plus que quelques mois pour apliquer les 1607 heurs effectives. L'État affiche sa fermeté, les collectivités cherchent des solutions… ou des échappatoires.Avec une date butoir fixée au 1er janvier prochain pour le « retour »...

22/10/2021 | Statut
Accès à la culture  : une idée belge

Accès à la culture  : une idée belge

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Plus d'articles