Police - Gendarmerie: où va-t-on?

La Rédaction

Sujets relatifs :

L'Etat doit développer sa vision et ensuite définir sa stratégie pour l'atteindre.

Le défi du gouvernement nouveau est de savoir s'il doit aller au bout du rapprochement voulu par les réformes qui organisent les liens entre police et gendarmerie sous l'autorité du ministère de l'Intérieur. Ou il poursuit le processus au risque de déclencher des hostilités, ou bien il laisse le système en l'état, mais en laissant le chantier dans la situation où il se trouve, c'est-à-dire finalement pas très différent de ce qu'il était il y a 20 ans. Le ministregouvernement risque de se heurter à opposition s'il veut une mutualisation plus ample et surtout une intégration plus poussée, tant au niveau local qu'au niveau central. Celles-ci impliquent d'unifier les systèmes d'information (l'un a toujours son « Judex » et l'autre son « Stic »), de transmissions (toujours pas compatibles), de la communication externe (par exemple les sites web), des missions judiciaires et de ses laboratoires et du renseignement. Et quant bien même celà serait, fait, il resterait encore à statuer sur le problème de l'hétérogénétité des statuts, le statut militaire des gendarme diffère de celui des policiers, les premiers bénéficiant d'avantages et notamment d'un logement, surtout importants dans les grandes villes où les loyers sont chers, les autres du droit de se syndiquer et des horaires de travail qui n'impliquent pas de disponibilité permanente.

L'Etat doit développer sa vision et ensuite définir sa stratégie pour l'atteindre. A moins qu'il ne soit rattrapé par l'intensité de la crise financière. Faute de croissance ou d'économie ailleurs (ou des deux), des coupes budgétaires importantes sont à prévoir fermetures de brigades, mutualisation forcée de services et moyens, diminution importante des effectifs pour les deux forces.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles