Sondage

Pour ou contre le remplacement de la voiture par le vélo ?

Nicolas Braemer

Paris, Rennes, Lille, Nice… on ne compte plus les villes dont les maires ont accompagné la fin du confinement par un renforcement considérable des pistes cyclables. Certaines et certains ont même assumé publiquement profiter de l’occasion pour reprendre du terrain sur les voitures, comme rue de Rivoli à Paris ou le long de la mer à Nice. Le pari ? Faire que le trafic en transport en communs ne se transfère pas massivement vers les véhicules individuels. Alors, faut-il profiter de cette occasion en or ? Faut-il au contraire laisser à la voiture sa place, ne serait-ce que pour permettre aux péri-urbains de se déplacer ? A vous de voter, et de commenter !

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

La comptabilité environnementale territoriale peut-elle déboucher sur une fiscalité environnementale ?

La comptabilité environnementale territoriale peut-elle déboucher sur une fiscalité environnementale ?

Longtemps, les fonctionnaires ne se sont pas estimés légitimes à juger des impacts collectifs des activités privées. Le retard accumulé par les politiques de développement économiques vis à vis de l'urgence climatrique est la pour...

02/08/2022 |
Les travaiileurs mobiles, ces "invisibles" des politiques environnementales

Les travaiileurs mobiles, ces "invisibles" des politiques environnementales

Ministres, partageons une vision de la transition

Ministres, partageons une vision de la transition

La décarbonation des cantines, les premiers effets de la loi Egalim

La décarbonation des cantines, les premiers effets de la loi Egalim

Plus d'articles