Sondage

Pour ou contre le retour du "non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite" ?

Nicolas Braemer

Les premiers débats entre candidats à la primaire organisée par Les Républicains ont ouvert, encore une fois, les vannes du "fonctionnaire bashing". Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet, François Fillon, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé : tous annoncent la suppression de plusieurs centaines de milliers de postes de fonctionnaires sur 5 ans.

Et ils sont nombreux à reprendre l'idée du non-remplacement des fonctionnaires partant à la retraite : un sur deux pour Nicolas Sarkozy. Un peu moins pour Alain Juppé. Le premier veut même étendre la purge aux collectivités, annonçant la suppression de 150 000 postes dans la territoriale, en en parlant quand même, c’est gentil, avec les associations d’élus.

Et vous, êtes-vous d'accord avec ces mesures ? Le "non-remplacement" est-il une méthode utile, et nécessaire pour réduire la masse salariale des collectivités ? A vous de voter et de commenter.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Rater son entretien de recrutement : une opportunité  pour votre carrière ?

Rater son entretien de recrutement : une opportunité  pour votre carrière ?

Jamais facile de remonter la pente après avoir raté un entretien d’embauche. Ego blessé, perte de confiance en soi ou en ses compétences… Mais, bonne nouvelle, cet échec peut néanmoins devenir l’occasion de voir les choses...

25/01/2023 | Vie au bureau
« Une marque employeur 100% bretonne pour redonner de l’attractivité aux emplois publics territoriaux »

« Une marque employeur 100% bretonne pour redonner de l’attractivité aux emplois publics territoriaux »

Précisions jurisprudentielles sur l’enquête administrative interne

Précisions jurisprudentielles sur l’enquête administrative interne

Tendances RH des collectivités 2022 : difficultés de recrutement et manque d’attractivité

Tendances RH des collectivités 2022 : difficultés de recrutement et manque d’attractivité

Plus d'articles