Sondage

Pour ou contre un concours spécial « égalité des chances » ?

Nicolas Braemer

Sujets relatifs :

,

C’est une des propositions du « rapport Thiriez », chargé de trouver une autre organisation du recrutement pour les cadres A+ après la suppression de l’ENA. La « Mission Haute Fonction Publique » propose donc la création d’une vingtaine de classes préparatoires « égalité des chances (CPE) », une au moins par région, auxquelles auraient accès des élèves « sélectionnés sur des critères sociaux combinés au mérite académique » qui bénéficieraient d’un accompagnement social durant leur préparation aux concours. Ces élèves pourraient donc passer un concours spécial, la voie « égalité des chances », pour l’accès aux différentes écoles du service public, mais dans la limite de 10 à 15 % de l’effectif des promotions. Cette proposition remet-elle en cause l’universalité du concours ? Les effectifs concernés sont-ils au contraire suffisants ? Faut-il être plus ambitieux ? A vous de voter… et de commenter !

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Suspension de fonctions : pas n’importe quand, ni n’importe comment

Suspension de fonctions : pas n’importe quand, ni n’importe comment

La suspension de fonctions est une mesure conservatoire fréquemment utilisée par les administrations en cas de suspicion de faute grave commise par un agent. Elle est souvent suivie par une procédure disciplinaire, suite logique en cas de...

Fonction publique : la force des inégalités femmes/hommes

Fonction publique : la force des inégalités femmes/hommes

Quand l’État réinvente la poudre de l’attractivité

Quand l’État réinvente la poudre de l’attractivité

Fonctionnalité des fonctionnaires d’État : on entre dans le détail

Fonctionnalité des fonctionnaires d’État : on entre dans le détail

Plus d'articles