abonné

Pourquoi les cadres supérieurs des collectivités sont moins bien traités que leurs collègues du public et du privé

Laurent Guyon

Sujets relatifs :

, ,
Pourquoi les cadres supérieurs des collectivités sont moins bien traités que leurs collègues du public et du privé

Lasserpe_dec_encadrement

© Lasserpe

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

La Direction générale de l’administration et de la fonction publique a publié une étude comparative sur l’encadrement supérieur et les dirigeants dans les trois fonctions publiques. Cette analyse a le mérite de définir les contours de ces agents publics particuliers et de préciser les caractéristiques principales de cette population.

Publié le 3 décembre 2015.

Avant de recenser cette population, il convient de définir quels agents font partie de l’encadrement supérieur et des dirigeants dans la fonction publique. Il s’agit, pour une bonne partie, des agents relevant de la catégorie A+, c’est-à-dire les corps et cadres d’emplois dont l’indice terminal dépasse l’indice 1015 et s’établit à la hors-échelle. Pour la fonction publique[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles