abonné

PPP : ni honneur, ni indignité

Eric Landot

Sujets relatifs :

, ,
PPP : ni honneur, ni indignité

Street lights burning for no reason. Bad for global warming, but it looks good.

© kievith

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Anges ou démons les partenariats public-privé ? Probablement ni l’un, ni l’autre. Les dérives ont souvent été là, quand certaines règles, notamment de bon sens, n’ont pas été respectées. Mais ce n’est pas une raison pour jeter le bébé avec l’eau du bain. Les PPP sont parfois utiles et adaptés à la situation.

Hier célébrés, aujourd’hui vilipendés, les contrats de partenariats, mètres étalons des partenariats public-privé (PPP) ne méritent pourtant ni honneur ni indignité.

Faire le buzz

Les CRC y vont, pourtant, toutes de leurs discours, féroces et stéréotypés, en prélude à un rapport de la Cour des comptes, bien saignant, histoire de faire le buzz. Et puis il faut bien critiquer l’existant pour justifier les futurs contrats, les «[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles