Préfet des autres

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le handicap serait-il reconnu comme porteur de certaines valeurs, celles qui font gravement défaut dans notre société aujourd'hui ? Humanisme, solidarité et responsabilité peuvent être conciliés. La société a besoin de s'enrichir de ses différences et des compétences de chacun : c'est ainsi, sans aucun doute, qu'il faut prendre la nomination de monsieur Jean-Christophe Parisot comme « Préfet en mission de service public » lors du conseil des ministres du 15 février dernier. Il s'agit vraiment d'une « nomination historique », comme l'a précisé un communiqué de la Maison de l'autonomie.

Chargé par le gouvernement, dés le 1er mars, d'une mission sur l'exclusion, selon les dernières informations cela est un signe fort. Cela veut dire qu'une personne myopathe, sous assistance respiratoire, tétraplégique, même Préfet, n'a pas vocation à ne s'intéresser qu'aux personnes handicapées... L'exclusion concerne beaucoup de minorités (visibles ou invisibles) dont on parle peu, ou que l'on ignore volontiers. Les « laissés pour compte » d'une société en crise.

Cette nomination a été unanimement bien accueillie. Le journal « Faire-Face » a titré : "Jean-Christophe Parisot devient le premier préfet en fauteuil roulant". MMes Roselyne BACHELOT-NARQUIN et Marie-Anne MONTCHAMP « saluent la détermination et l'expérience de Jean-Christophe PARISOT ».

Espérons que les moyens seront donnés à monsieur Parisot pour oeuvrer contre l'exclusion. Sous-Préfet en charge de l'égalité des chances et de la cohésion sociale dans le Languedoc-Roussillon il s'est, par exemple, rendu dans les prisons, ou a rencontré diverses minorités, comme les roms. Il a déjà une expertise très poussée des différents « chantiers » qui l'attendent, et s'apprête à relever ces challenges. Il a une obligation de résultats. Il serait inadmissible que l'occasion ne soit pas saisie de montrer une réelle volonté, sinon d'éradiquer, du moins de réduire au maximum les exclusions. Le nouveau Préfet a personnellement la capacité pour aboutir : aura-t-il les moyens humains et techniques pour le faire ?

Voir également sur www.handicap.fr : "Préfet des autres", les lauriers de la République.

Source : lettre d'information handicap

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles